Contes de Fées : le jeu de rôle

Dédicaces personnelles des auteurs

Antoine Drouart

En vrac : au monstre du placard et à celui de dessous le lit, aux bulles de savon géantes, aux gluons, à Ro-land Sabatier, aux fous qui repeignent leur plafond, aux monstres gentils, à ceux qui s'ignorent, à John Tynes, à Ozymandias, Roi des Rois, à ce 24 février que je n'aurais raté pour rien au monde, au XIXème siècle, à ceux d'avant et à ceux d'après, à l'Homme Noir, à la nébuleuse du crabe, à l'Aigle d'or, à Toto le héros, à Noam, à Pétrus Barbygère, à Caroline, aux Légos, aux araignées grosses comme ça, à Jean Gio-no, aux hermaphrodites mystiques, aux belges qui ont arrêté la chasse au canard et à ceux qui persévè-rent, à ceux qui se reconnaîtront, à la mécanique quantique, à fnord, à Lord Dunsany, aux mondes de Steve Jackson, au potentiel de polarisation, à ma fille.

Thomas Laborey

Aux Coumées et aux autres, à Lala, Abodida et Zirounin, à mon frère Quil qui est le frère de Quoc, à Flip et Twing, à Domédy et Cheval-de-rechange, au Lone Ranger et à Tonto, aux PlayMobils, à Big Jim ;
Au Muséum d'histoire naturelle, à l'Ecole des petits jasmins, à Posterdéchan, au Pont Mystérieux et au Pont Migratieux, à l'usine de paraffine du Pré Catelan, au Jardin d'Acclimatation ;
A Pirlouit, au magicien de la Grande Ourse, au Caporal Blutch, à Laureline et au goumoun, au colonel Clifton, à la famille Longway, à Peter et Mary-Jane Parker, à Jean Grey, Logan et Magnus Lehnsherr, à Tyndall et Velanna, à Skywise et Rayek, à Rorschach qui même face à l'Armageddon n'a pas cédé là-dessus, à Bob Moon et Titania et le Docteur Poche, à Naphtalène et Marconi, à l'oncle Hermès, à Libellule et Croûton, à Rachid Huild'ah, à Chlorophylle et Minimum, au Trombone Illustré, au Marsupilami et à l'Elaoin Sdretu ;
A Star Wars, à James Bond, à Leontinka, à Ann et Andy, à Bastien et Atreyu, à Jen et Kira, à Kirikou et Karaba, à Ray Harryhausen, à Wallace et Gromit ;
A Actarus prince d'Euphor, à l'IMF, à Satanas et Diabolo, au n° 6, aux Power Puffs, à Ernest et Bart et Kermit et Groover et Macaron ;
A Fred, à Teresa, Eglantine et toutes les autres, à Pifrouille et à sa maman pour toujours et un jour ;
A Sweet dreams, à Message in a bottle, à Tell me why, à Master & Servant, à Sade Adu, à Graeme Allwright, aux Beatles ;
A Randolph Carter, à Tùrin Mormegil Gorthol Turambar et à Smeagol Gollum qui mourut et sauva un univers, à Imago Sekoya, à Chris Cool, à Paul Sernine, à JCT Jennings, à Jérôme et Angelo, aux Moomins, à Alain Fernal, au capitaine Trèfle, à MacMiffic, à Bustos Domecq, au Petit Nicolas, à Alice Liddell et au révérend Dodgson, à Harlin Quist, à Mowgli, à Peter Pan ;
A Robin des Bois et Merlin l'enchanteur, à Sien Wou Kong, au Baron de Münchausen, à Gilgamesh qui échoua dans sa quête, à Ulysse et à Sindbad, à Red Cloud qui, lui, a vraiment existé ;
A Chaosium, à l'Homme de la Montagne d'Argent, à Teelo Estara puisse-t-elle briller éternellement, au Tinkle Bavard, au Veneur, à Artighel et Eidé, au jeu de rôle ;
A tous les vertébrés supérieurs, à tous ceux qui savent jouer comme un enfant, à la rébellion et à la prudence, à l'imagination humaine.

Thomas Lampert

A l’Y Ddraig Goch du Pays de Galles, au rocher des singes du Zoo de Vincennes et au squelette du Jardin des Plantes, à mon pingouin Nestor, à Bob Tokaya : des Joshua Trees du désert du Mojave à Zabriskie Point, au vivarium du Jardin des Plantes, aux clochards hippies de Santa Cruz, aux Atlantes de l’Elysée Montmartre, aux lutins imaginaires de la forêt de Brocéliande, à l’étrange machine à faire des glaces du Prisunic, au 83, au calumet des Green Mountains, à ma cauchemardesque sorcière des marées, à l’Hermannsdenkmal sorti des Brumes et au tombeau de Napoléon, aux graffitis de la corniche Leclerc, aux films de Gillian et de Jarmusch, au Petit Corbillard Illustré, à la machine à faire des oeufs carrés de Pif Gadget, aux châteaux forts du pont Mirabeau, au Baron de Crack, aux verres de Guillaume Apollinaire, aux dés à 10 faces, au marché de Camden, aux Ecossais bourrés de Gunga Din et à Hrundi R. Bashki, au collectionneur de Bandes-Dessinées, au très stylé Prince Vaillant, à la Fée électricité du pont de Bir-Hakeim, aux nouilles du 12 de la rue Lafontaine, à mes mères-grands, aux Spinozistes chaussés de bottes de lézard mauve, à ma nièce Marie et à son petit frère, aux tourniquets de la station Motte-Picquet Grenelle et à l’armée de virus de la station Pasteur, au 20 naturel, aux Tags d’André, à l’île de Keragan et à son fort bloqué, aux oubliettes du château de Meung, au Métal Hurlant, à l’éboueur de Pigalle, au Rock’n Roll Circus, aux si-fu-mi du Ziggy Show, à Mr Hulot, au Président Firefly, à la grenouille de Love is All, à la piscine Molitor, à la Créature du Lac Noir en trois dimensions, aux Enfants du Rock, à Yves Adrien, Greil Marcus et tous les autres, à « Faut Rigoler »...

 



Précédent (Prélude, Sommaire et Crédits) / Précédent (Principales notions du jeu)
Tous droits réservés Imaginez.net© - Aucune reproduction partielle ou totale sans l'accord écrit préalable de leurs auteurs.